Publié le 30 Décembre 2019

5 - Assouan

Dernière nuit de navigation et dernière étape de notre croisière :

Assouan,

porte de la Nubie

située dans la zone de la première cataracte du Nil.

Dans le petit matin,

les bateliers nubiens et leurs felouques nous attendent le long des quais,

 

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

pour une balade paisible,

un moment hors du temps loin du brouhaha de la ville ...

l'île Eléphantine, les rives exotiques du Nil, ...

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

et les productions artisanales nubiennes ...

colliers, ânes et crocodiles, ...

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Qui dit Assouan dit aussi le haut barrage,

un ouvrage colossal achevé en 1971.

S'il a permis d'assurer le développement économique du pays,

sa construction a engendré le déplacement de nombreux nubiens

et a mis en péril bien des monuments antiques ...

un site très surveillé,

 remarquable pour ses vues sur le lac Nasser...

Mais que serait l'Egypte d'aujourd'hui sans cette construction hydraulique ?

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan5 - Assouan

Au retour, halte dans une parfumerie spécialisée dans l'aromathérapie,

un petit cours intéressant sur les bienfaits des huiles essentielles ...

 un bon massage pour mes épaules endolories ...

arrêt, ensuite, dans un magasin de vêtements en coton,

(le coton égyptien reste réputé),

et ... pourquoi pas un tee shirt pour touristes !

Nos découvertes autour d'Assouan ne sont pas terminées ...

direction les carrières de granite exploitées dès l'Antiquité,

et plus particulièrement l'une d'elles où repose un obélisque inachevé à la suite d'une fêlure ;

long de près de 42 mètres, il est taillé sur trois faces et pèserait pas moins de 1200 tonnes.

Une visite bien préparée par Hamada, notre guide,

qui donne une idée du travail fourni pour la réalisation d'un tel ouvrage !

 

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Retour à la ville pour un "apéro" en musique,

notre habituel thé à la menthe !

avec un autre regard sur Assouan ,

du haut de la terrasse où nous nous installons ...

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Un passage au buffet, un petit moment de repos,

et nous voilà prêts pour l'excursion de l'après-midi :

la première cataracte,

barrière rocheuse sur le Nil située près de la ville d’Assouan,

longtemps frontière naturelle entre l’Égypte et la Nubie.

Des îles,

(Kitckener et son jardin botanique, Philae et son temple, ...)

  et des rochers

abritant une réserve naturelle peuplée de nombreux oiseaux sédentaires ou de passage.

 

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Tandis que de jeunes enfants nubiens, assis sur une planche à voile,

nous accompagnent en nous chantant "Frère Jacques" ou "Il était un petit navire",

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

nous profitons tranquillement des sites :

mausolée de l'Agha Khan,

monastère Saint-Siméon,

tombes des princes à flan de montagne,

sans oublier l'hôtel Old Cataract, palace de style victorien,

fréquenté par bien des personnalités ( Agatha Christie, François Mitterrand, ...).

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

La rive ouest se colore ...

les maisons d'un village nubien "émergent",

un village traditionnel construit après la montée des eaux du Lac Nasser

qui a englouti une grande partie de la Nubie égyptienne.

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Balade dans les rues,

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

rencontre avec les habitants,

accueil agréable ... avec les jeunes crocodiles,

(élevés dans chaque maison puis réintégrés dans le Nil au sud du lac Nasser),

goûter, visite de la maison, tatouages au henné, ...

un petit moment de vie traditionnelle.

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

retour dans le village pour une visite de l'école,

(15 élèves par classe, un rêve !)

cours de géographie avec Hamada et de lecture avec le maître nubien ...

et attention aux mauvais élèves !!!

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Le soleil descend ...

il est temps de repartir ...

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Pas de cocktail ce soir ni de repas aux chandelles

mais une soirée nubienne riche en couleurs,

un moment pour maintenir les traditions de cette ethnie :

musique, chants, danses, ...

Le musée de la Nubie à Assouan témoigne de la culture et du patrimoine de cette région

qui, au cours des siècles, a contribué à la richesse de l'Egypte

pour être sacrifiée au siècle dernier au nom du progrès.

 

 

5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan
5 - Assouan

Une belle fin de journée ...

au grand plaisir de la "famille Micheline" !

5 - Assouan5 - Assouan
5 - Assouan

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 24 Décembre 2019

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 24 Décembre 2019

5 - D'Edfou à Kom Ombo

L'écluse d'Esna franchie durant la nuit,

c'est à Edfou que nous nous réveillons ...

Le soleil se lève,

le Nil s'anime ...

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Vite, les calèches nous attendent ...

direction le temple d'Edfou dédié au culte d' Horus, le dieu faucon,

fils d'Isis et d'Osiris.

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Construit sous les Ptolémée (-237 à -57),

ce temple, ensablé durant une très longue période,

est particulièrement bien conservé.

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Deux magnifiques faucons montent la garde devant l'entrée du grand pylône

qui s'ouvre sur une cour entourée de colonnes ornées de chapiteaux

aux feuilles évoquant la végétation du Nil

et aux piliers couverts d'inscriptions ou de reliefs.

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Une première salle hypostyle

puis une seconde mènent aux salles des offrandes, des trésors, des parfums, ...

puis au sanctuaire qui abritait la statue d'Horus

ainsi qu'un petit autel sur lequel était posé la barque du dieu.

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Sur les parois du déambulatoire à ciel ouvert

situé entre le mur d'enceinte et le temple,

hiéroglyphes et sculptures racontent divers épisodes de la mythologie égyptienne.

 

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Retour vers les quais, après un passage, en calèche, dans le souk

avec un "calèchier" qui avait oublié ... notre destination !

Une petite marche et nous voilà prêts pour la dégustation du thé ... à la menthe bien entendu !

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Déjeuner puis moment tranquille de navigation, direction Kom Ombo ;

 le room service, toujours enclin aux petites attentions,

nous a gratifiés d'une belle fleur de lotus !!!

(on fait ce qu'on peut avec les moyens du bord !!!).

5 - D'Edfou à Kom Ombo

Un peu de sieste avant le tea time,

tranquillité, calme, sérénité, ...

un enchantement que cette navigation le long des berges du Nil !

 

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Seuls, des vendeurs égyptiens, dans leur barque amarrée à notre bateau,

 tentent de nous sortir de notre torpeur, nous proposant tissus, nappes, djellabas, ...

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Le soleil descend,

la nuit arrive à petits pas, ...

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

et voici Kom Ombo,

ville réputée pour son commerce de chameaux et son travail de la canne à sucre,

mais aussi surtout pour son temple,

5 - D'Edfou à Kom Ombo

construit au bord du Nil,

et dédié au culte de deux dieux distincts,

Haroëris ( le dieu faucon) et Sobek ( le dieu crocodile) ;

comme les autres temples situés entre Louxor et Assouan,

il date de la dynastie des Ptolémée (-180/-145).

Sur les colonnes et les parois des salles hypostyles sont gravées de très belles scènes

(dont certaines possèdent encore leurs couleurs d'origines)

ainsi qu'un calendrier notant les jours et les saisons

rappelant ainsi les périodes de récoltes.

On remarque également, sur le mur d'enceinte enserrant le temple,

des instruments chirurgicaux (pinces, ciseaux, scalpels, ...),

témoignant de la connaissance et de la pratique de la médecine de l'Egypte antique.

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Dans la grande cour,

un puits mesurant le niveau du Nil, un nilomètre,

permettait de calculer le montant des impôts prélevés par le pharaon !!!

5 - D'Edfou à Kom Ombo

Pas mal cette visite à la nuit tombée,

là où les éclairages mettent en valeur reliefs et gravures ...

A la sortie, un petit musée du crocodile présente des momies de cet animal associé au Nil,

craint, redouté mais aussi vénéré et enterré suivant les mêmes rites que les humains.

Disparu du fleuve,

il y est réintroduit et commence à prospérer dans le lac Nasser.

 

5 - D'Edfou à Kom Ombo
5 - D'Edfou à Kom Ombo

Encore une journée riche en découvertes, ...

nous faisons l'impasse sur la soirée "djellabah" ...

"Qui veut voyager loin, ménage sa monture !"

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 1 Décembre 2019

4 - Louxor, rive gauche ...

Vite oublié le réveil à 3 heures du matin !

Une tasse de thé et hop ! sur le pont ...

minibus, traversée du Nil en bateau avec boisson chaude, minibus à nouveau

et nous voilà sur l'aire de départ !

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Tandis que les ballons prennent forme peu à peu,

nous écoutons "religieusement" les consignes à respecter ... tant en l'air qu'à l'atterrissage.

Et voilà arrivé  le moment crucial de l'embarquement ...

(même pas de problème !!!),

et de l'envol, au ras des champs au début,

puis comme par magie nous survolons le Nil, la ville, la vallée des rois, ...

Le soleil se lève progressivement

nous laissant découvrir un spectacle extraordinaire, grandiose ...

les paysages se colorent de vert et d'ocre ...

champs de canne à sucre, palmiers, ... temple de la reine Hatchepsout, ...

45 minutes de bonheur et un moment inoubliable ...

Atterrissage tout en douceur dans un champ,

là où une équipe nous attend pour stopper la nacelle à la force de leurs bras !

Mon rêve est devenu réalité.

 

 

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Fiers de nos certificats de vol,

nous regagnons Hamada, notre guide,

ainsi que notre bus

stationné au pied des Colosses de Memnon,

statues monumentales,

vestiges d'un temple de la fin de la deuxième période intermédiaire.

4 - Louxor, rive gauche ...4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Et maintenant direction la vallée des rois,

choisie par les pharaons de la XVIIIème dynastie (-1550/-1292),

pour y établir leur dernière demeure,

des tombeaux creusés, richement sculptés et peints

qui furent malheureusement pillés dès leur construction.

La tombe inviolée de Toutankhamon, découverte en 1922,

a permis de prendre la mesure des richesses enfermées avec la dépouille du défunt.

 

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Une porte taillée dans le roc, s'ouvrant sur un long couloir,

mène vers plusieurs salles 

dont la plus éloignée abrite le sarcophage ;

tout au long du parcours des textes colorés font référence à des textes liturgiques

et bien souvent des scènes représentent le défunt en présence d'Osiris,

maître du royaume des morts ;

c'est ce que nous découvrons dans la tombe de Ramsès IV, (2ème découverte en ces lieux),

 

 

 

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

tout comme dans celle de la reine Taousert

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

ou celle de Ramsès III.

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Un arrêt chez les tailleurs de pierres,

ils creusent, façonnent l'albâtre, ...

les objets prennent forme, ...

alors que notre chauffeur prend un peu de repos en fumant la shisha.

Un petit tour par la boutique et en route pour ...

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

le superbe temple funéraire de la reine-pharaon Hatchepsout,

la seule femme devenue pharaon (période Nouvel Empire).

Blotti contre la falaise, il se compose essentiellement de trois terrasses superposées

et possède de beaux bas-reliefs.

La reine y est souvent représentée sous la forme d’un homme.

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
Panorama voilé sur Louxor et KarnakPanorama voilé sur Louxor et Karnak

Panorama voilé sur Louxor et Karnak

Un petit détour par la vallée des reines

abritant les nécropoles des épouses royales et de leurs enfants non régnants ;

la plus belle est, paraît-il, celle de Néfertari, épouse favorite de Ramsès II,

mais le prix du ticket d'entrée est plus que dissuasif !

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Il fait chaud, très chaud ...

la fatigue se faire sentir ...

il est temps de déjeuner !

Quel plaisir de savourer ce délicieux repas typique servi à l'ombre de quelques arbres ...

Mais il nous faut repartir ...

la vallée des artisans nous attend.

Bâti pour les artisans et les ouvriers travaillant à la construction des tombeaux des pharaons,

le village de Deir el Medina était le seul endroit habité sur la rive gauche du Nil.

En effet dans l'Egypte antique,

la rive droite (est) était réservée à la vie, la rive gauche, (l'ouest) à la mort.

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Ces maîtres artisans étaient du personnel qualifié, logé, nourri et soigné,

ce qui à l'époque était très enviable.

C'est là aussi qu'ils ont creusé et construit leurs propres tombes et celles de leur famille,

tombes assez bien préservées, étant donné qu'elles ne renfermaient pas de richesse.

 

 

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Un temple dédié à Hator avait été bâti sur ce site à la période du Nouvel Empire, 

détruit, il a été reconstruit au temps des Ptolémée.

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Journée enrichissante certes ...

mais il est bien temps de retrouver notre bateau et notre cabine ...

une petite sieste devrait être bienfaitrice !!!

 

4 - Louxor, rive gauche ...

Tandis que nous nous reposons,

notre bateau navigue vers Edfou, notre prochaine étape ...

un bon thé au réveil en attendant le cocktail d'accueil

et le repas aux chandelles,

que demander de plus pour terminer notre magnifique séjour sur Louxor !

4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...
4 - Louxor, rive gauche ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 26 Novembre 2019

3 - Karnak et Louxor

Le petit circuit du jour nous permet de profiter un peu plus de notre cabine ...

(un lever à six heures du matin, c'est plus dans le raisonnable !!!)

une journée dans les vestiges de l'ancienne Thèbes égyptienne,

un immense site archéologique formé essentiellement de deux temples,

  Karnak et Louxor.

Une longue voire très longue construction 

que celle du temple de Karnak, situé au nord de Louxor  ...

commencée sous le Moyen Empire,

elle se termina quelques 1500 ans plus tard sous le Nouvel Empire.

3 - Karnak et Louxor

En effet, tous les rois de cette période y ajoutèrent des édifices ;

toutefois, c'est au pharaon Séthi Ier que l'on doit l'immense salle hypostyle

agrandie ensuite par Ramsès II ... une "forêt" de 134 colonnes !

Tout comme pour nos cathédrales,

les temples égyptiens étaient bâtis suivant des plans bien précis :

 pylône, paire d'obélisques, cour, salle hypostyle, salle de la barque, sanctuaire

sans oublier diverses salles ...

Karnak est plus complexe du fait de la durée de sa construction.

 

3 - Karnak et Louxor

Une allée constituée de vingt sphinx à tête de bélier

tenant entre leurs pattes une statue de Ramsès II

protègent l'entrée de ce temple dédié au dieu Amon ;

les deux premiers pylônes et la vaste cour franchis,

l'immensité de la salle hypostyle s'impose à nous.

Le décor des colonnes en bas-relief mais aussi parfois exécuté en creux

laissent apparaître quelques couleurs ;

les murs sont eux décorés de reliefs et d'inscriptions.

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Découvrir cet immense ensemble est plutôt difficile,

une balade dans un dédale de salles, colonnes, pylônes, obélisques, statues

et temples plus petits comme celui de Mout, l'épouse d'Amon

sans oublier la stèle au scarabée et le lac sacré.

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

"Karnak est bien

(comme l'écrivait l'égyptologue Auguste Mariette)

le plus merveilleux amas de ruines que l'on puisse voir."

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Et maintenant direction l'atelier de papyrus,

là où nous devrions découvrir la fabrication de ce support d'écriture ;

cette plante, découverte depuis plus de 5000 ans, était considérée comme une plante sacrée

du fait de sa fleur ressemblant aux rayons du soleil

et de sa tige de forme triangulaire symbolisant les pyramides.

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Plusieurs opérations sont nécessaires à sa réalisation :

aplatir la fibre avec un maillet,

évacuer la sève à l'aide d'un rouleau,

faire tremper,

tisser la feuille et passer sous presse,

quelques jours et la feuille est prête à être utilisée ...

Comment ne pas succomber devant les arbres de vie !

 

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Retour au bateau,

passage au buffet,

petite sieste en cabine et détente durant la navigation

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

avant l'atelier or et bijouterie,

3 - Karnak et Louxor

la découverte, en calèche, de la vieille ville de Louxor et du souk,

tout en longeant le temple,

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

la dégustation d'un délicieux thé à la menthe,

(le meilleur de notre séjour),

3 - Karnak et Louxor

et l'occasion de revoir quelques métiers oubliés.

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

La nuit tombée,

il est temps de découvrir le temple de plus près ;

dédié à la trilogie thébaine que formaient Amon, Mout et Khonsou,

il était relié au temple de Karnak par une allée de près de trois kilomètres

bordée de plus de 700 sphinx,

sphinx désensablés depuis seulement trois ans.

 

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Devant le premier pylône,

se dressent des statues monumentales de Ramsès II

ainsi qu'un seul obélisque ...

le second se trouvant place de la Concorde à Paris !

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Ce temple ne servait qu'une fois l'an,

lors de la fête de l'Opet,

célébrée le deuxième mois de la crue du Nil.

Les statues d'Amon et de Mout quittaient alors le temple de Karnak dans des barques sacrées,

accompagnées par les grands prêtres.

Magnifiquement éclairées,

les sculptures en relief sont particulièrement mises en valeur.

3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor
3 - Karnak et Louxor

Une superbe visite pour une fin de journée particulièrement agréable.

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 24 Novembre 2019

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Dans le petit matin,

au moment où les montgolfières survolent la vallée des rois,

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

 nous partons en bus pour Abydos,

le niveau du Nil, en ce début novembre, ne permettant pas de naviguer ;

pas de navigation mais l'occasion de découvrir,

en traversant villes et villages,

la vie de tous les jours de cette région d'Egypte.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Abydos, ancienne ville sainte dédiée à Osiris,

 (suivant la légende, sa tête y aurait été enterrée),

reste très probablement le berceau de la civilisation antique d'Egypte.

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Avant la découverte de ce premier site,

un retour dans le temps et l'histoire semble plus que nécessaire :

3200 ans avant J-C, le roi Narmer devient le premier souverain de la première dynastie,

2640 à 2152 avant J-C, l'Ancien Empire et la toute-puissance des pharaons avec les pyramides,

 2152 à 2040 avant J-C, première période intermédiaire,

période d'invasions, pillages, profanations des tombeaux royaux, ...

 2040 à 1783 avant J-C, le Moyen Empire renoue avec la prospérité,

 1783 à 1550 avant J-C, seconde période  intermédiaire,

pharaons faibles et pays dirigé par des étrangers venus de haute Syrie,

1550 à 1070 avant J-C, le Nouvel Empire,

 le temps de la splendeur de Thèbes

et le règne des pharaons les plus illustres,

1070 à 333 avant J-C, la Basse époque,

invasions éthiopiennes et perses avec l'arrivée d'Alexandre de Macédoine,

 333 à 30 avant J-C, le règne des Ptolémées (période grecque),

de Cléopâtre, (période romaine),

avec, à partir de 40 après J-C, la période chrétienne suivie en 639  de la période musulmane.

Forts de cette mise au point, nous pouvons nous lancer dans la visite du temple d'Abydos,

toutefois il nous faudra maintenant voyager au pays des dieux !

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Construit durant le Nouvel Empire par Séthi 1er et achevé par son fils Ramsès II,

ce temple funéraire figure parmi les plus beaux ;

les piliers rectangulaires de sa façade,

les salles hypostyles et leurs colonnes,

les chapelles consacrées aux dieux et décorées de tableaux finement exécutés, ...

de superbes bas-reliefs aux couleurs particulièrement bien conservées,

la table d'Abydos et les cartouches des pharaons précédents, ...

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Tout proche, à l'arrière du temple,

les ruines des parties souterraines de l'Osiréion (découvert en 1903) dédié à Osiris.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Une belle visite fort bien commentée par notre guide, ...

un pique-nique sorti du sac dans le bus,

et en route pour Denderah ...

avec de belles scènes de la vie quotidienne tout au long du voyage.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

A peine une centaine de kilomètres mais un grand bond dans le temps :

en effet, le temple de Denderah

a été construit au début de notre ère, à l'époque ptolémaïque et romaine ;

il était dédié à la déesse Hathor, fille du dieu Râ,

déesse de l'amour, de la musique, de la danse, ...

elle est représentée sous forme humaine avec deux cornes de vache

ou même avec une tête de vache.

 

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

La porte de l'enceinte et la cour franchies,

la façade de la grande salle hypostyle se dresse devant nous :

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

à l'intérieur, 18 colonnes aux chapiteaux représentant la déesse Hathor

soutiennent le plafond couvert de représentations astronomiques ;

on peut y voir le corps de Nout, déesse du ciel, s'étendant d'un bout à l'autre de la salle.

Plusieurs autres salles,

celle de l'apparition d'où  la déesse partait en procession en barque,

celle des offrandes,

le sanctuaire,

les chapelles, ...

 

 

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Sur les murs de l'escalier montant à la terrasse,

des scènes représentent la procession du Nouvel An

que la déesse suivait pour être exposée aux rayons de Râ

afin de lui redonner de la force divine.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

De cette terrasse, on domine une série d'édifices plus ou moins bien conservés :

thermes médicaux, ancien lac salé maintenant asséché, ...

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Les  murs extérieurs racontent la consécration du temple.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Avant de quitter ces lieux,

une visite du Mammisi, situé dès le passage de la grande porte, s'impose,

un petit bâtiment sur les parois duquel

des fresques racontent les naissance et enfance d'Horus dont Hathor fut la nourrice.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons
2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Une journée riche en découvertes,

prometteuse des jours à venir.

2 - Abydos et Dendérah, première journée au pays des dieux et des pharaons

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 13 Novembre 2019

1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...

Vite oubliées la pluie et la nuit sans sommeil,

le soleil nous requinque dès notre arrivée à Louxor ...

Les formalités terminées,

notre groupe constitué,

 la "famille", (les sept "globe-trotters" partis de la Châtre), réunie autour d'Hamada, notre guide,

 le bus prêt à nous conduire vers le Nile Symphony, notre hôtel flottant,

notre croisière sur le Nil peut commencer ...

 

 

1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...

Un passage par le buffet, bien apprécié,

(le petit déjeuner de Roissy est déjà bien loin !),

et une installation tranquille dans notre cabine

avant la réunion d'informations ...

accueil sympa,

programme séduisant,

options particulièrement intéressantes, ...

 détente, repas ... et coucher rapide ...

le réveil devrait être très matinal !

 

 

 

1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...
1 - Et si on partait en croisière sur le Nil ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 30 Octobre 2019

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

Une matinée mi-figue, mi-raisin,

un après-midi entre averses et éclaircies, ...

mais qu'importe ...

la pluie n'arrête pas le pèlerin ...

alors en route pour la découverte de quelques enclos paroissiaux,

ces ensembles religieux architecturaux typiquement bretons,

témoins de la riche Bretagne des XVIème et XVIIème siècles

et de la ferveur religieuse des paroissiens.

Le petit bourg de Pencran possède un bel exemple de ces enclos :

  mur d'en-clos, église, ossuaire et calvaire ;

 un second calvaire complète l'ensemble et en fait l'un des plus riches de la région.

Une seule ombre au tableau : pas de visite de l'église fermée pour rénovation.

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

Pluie et impossibilité de stationner nous font renoncer à la visite de l'enclos de la Roche-Maurice ...

nous poursuivons vers La Martyre et sa superbe porte triomphale menant dans l'enclos,

porte surmontée d'un calvaire à trois croix.

Au Moyen-Age, ce bourg était réputé pour sa grande foire du drap, ...

 le père de Shakespeare, négociant en drap, y aurait été assidu ...

Plusieurs fois remaniée au cours des siècles,

l’église est considérée comme un condensé de l’histoire architecturale religieuse de Bretagne.   

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

Un arrêt à Sizun que nous avions découvert il y a quelques années,

(pas de calvaire, juste une croix sur l'arche d'entrée),

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

puis à Commana, au pied du Roc'hTrévezel ;

la porte monumentale, les deux calvaires, l'église Saint-Derrien et l'ossuaire

de cet enclos tout en simplicité en font un des plus beaux de Bretagne.

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

La pluie semble vouloir s'installer pour notre dernière nuit dans le Finistère

sur la petite aire de Cléden-Poher au top pour une courte étape,

et quelle surprise le lendemain matin de découvrir

que nous avions comme voisin un berrichon de Lunery !

Il est temps de regagner Port-Louis où la tempête bien présente

nous incite à changer notre itinéraire ...

pas de balade dans Lorient et Lanester cette fois-ci,

notre retour en Berry se fera un peu plus tôt

après une soirée étape France Passion dans les vignes de l'Alma

à Saint-Florent le Vieil, en pays de Loire.

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour
Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

Très bon accueil,

belle dégustation accompagnée d'une leçon de choses

sur le travail sans insecticides ni herbicides

de ces viticulteurs soucieux du respect de leur environnement,

  vendanges manuelles, vins élaborés au domaine, ...

comment ne pas se laisser séduire par quelques bouteilles

à déguster durant l'hiver en évoquant de beaux souvenirs de vacances !

Quelques enclos paroissiaux sur le chemin du retour

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 24 Octobre 2019

En route pour la cité du Ponant

Toujours accompagnés par le soleil,

nous continuons notre découverte du Finistère nord

en poursuivant vers Portsall,

sinistrement connu pour le naufrage, en 1978, de l'Amoco Cadiz,

un tanker géant venu s'échouer un jour de tempête,

provoquant une catastrophe écologique sans précédent.

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Superbes paysages tout au long de la route touristique

comme au niveau de la plage du Melon à Porspoder,

 

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

un petit crochet dans les terres,

à Saint-Renan,

le temps de faire quelques emplettes tout en découvrant cette ville

située dans le haut de la vallée de l'Aber-Ildut,

réputée très longtemps pour son important marché,

(et pour la petite histoire ville natale de Nolween Leroy) :

quelques vieilles maisons (XVème et XVIème siècles),

église Notre-Dame de Liesse (XVIIIème), ...

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Retour sur la côte,

où, à l'extrême ouest du Finistère, se dresse, face à la mer d'Iroise, la Pointe Saint-Mathieu,

un cap de falaises abruptes balayées par les vents.

Un temps splendide pour un paysage grandiose.

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

De l'abbaye édifiée au XIème siècle ne restent que des ruines

qui permettent, malgré tout, d'entrevoir l'importance de l'édifice :

façade romane, arcades de la nef, voûte du choeur, ...

Placée sous la protection de Saint-Mathieu, elle aurait détenu une partie de son crâne.

Un petit musée, installé dans la chapelle Notre-Dame de Grâce présente quelques vestiges.

Les moines bénédictins qui y étaient installés

assuraient aussi une surveillance du littoral du haut d'une tour.

Devenue bien national après la Révolution,

ils durent abandonner les lieux.

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

En 1927,

un monument national a été érigé à la mémoire de tous les marins morts en mer ;

la stèle de 17 mètres de haut représente une femme en deuil tournée vers l'océan

et le fortin du XIXème, devenu cénotaphe, rend hommage à tous les marins d'Etat

disparus lors de conflits et morts pour la France.

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Un bon bol d'air,

une belle découverte,

la mer à perte de vue, ...

Un régal pour les yeux !

Il nous faut pourtant reprendre la route,

direction Brest et plus particulièrement le parking d'Océanopolis,

tout près du port de plaisance du Moulin Blanc ;

parking idéal autant pour la visite du parc que pour la visite de la ville,

la station de bus (ligne 3) étant toute proche.

.

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Une nuit particulièrement venteuse,

un ciel bien nuageux au réveil,

serons-nous épargnés par la pluie pour notre journée dans Brest ?

Munis de notre ticket "1 jour pluriel",

à nous la découverte de la ville du Ponant ...

la rue de Siam, l'artère principale de la ville,

le téléphérique, moyen de transport permettant de joindre l'autre rive de la rivière Penfeld,

(découvrir, à 72 mètres de hauteur en à peine trois minutes,

le pont de Recouvrance, la tour Tanguy, la rade,

les installations de la Marine Nationale

et arriver au quartier des Capucins,

de quoi avoir quelques frissons !!!),

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

les Ateliers des Capucins,

d'anciens bâtiments de l'Arsenal, construits au XIXème siècle

et reconvertis en centre culturel et commercial,

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

la rue Saint-Malo,

la plus ancienne rue de Brest,

une enclave parmi les constructions récentes,

  reflet de ce que devait être la ville avant les bombardements,

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

le pont de la Recouvrance, (pont levant),

surplombant la base navale.

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Une bonne crêpe, à l'abri, pendant l'averse du midi

et en route pour la préfecture maritime (expositions, maquettes, ...),

l'esplanade présentant des véhicules militaires de 39-45,

le château abritant le musée de la Marine,

une forteresse médiévale épargnée par les guerres,

témoin du passé maritime et militaire de la ville ;

bâtie sur un éperon rocheux,

elle domine le fleuve et la rade.

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

Nuit plus calme,

accalmie météo,

matinée prometteuse pour un voyage au coeur des océans à Océanopolis :

un "univers fascinant de diversité" au pavillon Bretagne,

une "immersion dans une féérie de couleurs" dans le pavillon tropical,

un "voyage inoubliable au coeur des glaces",

un imposant bassin pour une rencontre avec les loutres de mer ...

Un moment magique !

 

En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant
En route pour la cité du Ponant

A plus tard pour de nouvelles découvertes en terre bretonne ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 15 Octobre 2019

Sur le chemin des abers ...

Une nouvelle journée sous le soleil ...

Profitons et longeons la côte.

Un premier arrêt à Kerfissien, non pas pour sa plage

mais pour sa chapelle Sainte-Anne de style contemporain (1950), fermée aux passants ...

dommage, ...  il eut été intéressant d'en découvrir l'intérieur ...

 

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

avant de profiter un peu du bord de mer.

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

En poursuivant vers l'ouest, Goulven, petit village léonard,

intéressant pour son enclos paroissial et surtout son église au clocher Renaissance imposant ;

mur d'enceinte, cimetière, calvaire assez simple, superbe ossuaire,

toutes les caractéristiques réunies de l'architecture religieuse rurale de la Basse-Bretagne

des XVIème et XVIIème siècles.

Une architecture bien souvent menacée, faute de moyens !

 

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

Puis direction la côte des légendes,

le temps de visiter le village de Meneham,

au coeur du Pays Pagan.

Blotti dans les rochers,

ce petit hameau de chaumières accueillit des populations différentes au cours des temps :

militaires, douaniers, paysans, pêcheurs, goëmoniers ;

restauré, il est maintenant le témoin des difficiles conditions de travail et de vie de ces habitants.

 

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

En allant toujours plus à l'ouest,

l'aber Wrac'h, le plus grand des trois "fjords bretons",

sillonne la campagne bretonne sur une douzaine de kilomètres,

 

Sur le chemin des abers ...

et l'aber Benoît,

avec son petit port de Sain-Pabu  incitant à la promenade :

 superbe littoral, plages de sable blanc, dunes, ...

 

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

avant de se poser à Ploudalmézeau pour la nuit certes,

mais aussi ... pour une balade en bord de mer.

 

Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...
Sur le chemin des abers ...

Ken arc'hoazh !

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0