Publié le 30 Mars 2020

Un visiteur de plus en plus assidu ...

Un vrai plaisir de le voir sur la terrasse ...

un plaisir que nous apprécierons sûrement moins dans quelques temps ...

quand il s'attaquera aux rangs de petits pois du jardin !!!

Un visiteur de plus en plus assidu ...
Un visiteur de plus en plus assidu ...Un visiteur de plus en plus assidu ...
Un visiteur de plus en plus assidu ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 29 Mars 2020

Le 29 mars 1997, un petit bonhomme pointait le bout du nez ...
Le 29 mars 1997, un petit bonhomme pointait le bout du nez ...Le 29 mars 1997, un petit bonhomme pointait le bout du nez ...
Le 29 mars 1997, un petit bonhomme pointait le bout du nez ...

au grand bonheur de ses parents ...

et de la famille réunie.

23 ans déjà !

Que le temps passe vite !

Joyeux anniversaire Théo !

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 24 Mars 2020

A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...

en 1999,

avec une visite toute particulière de la Chartreuse de Valldemosa,

à une vingtaine de kilomètres de Palma.

Cet ancien monastère bâti à partir du XIVème siècle, à l'origine résidence royale,

fut reconstruit au XVIIIème dans un style néoclassique ;

de la fin du XIVème à 1835, il abrita des moines chartreux.

 Miguel Bayeu, beau-frère de Goya, orna l'église de superbes fresques.  

A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...
A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...

A l'occasion du festival Chopin,

 

le cloître, transformé en jardin, accueille chaque année de talentueux pianistes.

 

En effet, de décembre 1838 à février 1839, 

 

George Sand, ses enfants et Chopin occupèrent deux cellules donnant sur ce superbe jardin

 

à la végétation luxuriante.

 

Calme, sérénité, climat, vue admirable, 

 

un lieu propice à l'écriture et à la musique …

 

mais aussi bénéfique à la santé de Chopin qui y aurait composé Prélude de la goutte d'eau.

 

De nombreux souvenirs y sont exposés : meubles, bibelots, tableaux et dessins de Maurice

 

sans oublier le piano Pleyel qui n'arriva que quelques jours avant leur départ !

 

A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...
A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...
A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...
A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...
A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...

"Pour atteindre la Chartreuse, il faut mettre pied à terre ;

car aucune charrette ne peut gravir le chemin pavé qui y mène,

chemin admirable à l'oeil par son mouvement hardi, ses sinuosités parmi de beaux arbres,

et les sites ravissants qui se déroulent à chaque pas,

grandissant de beauté à mesure qu'on s'élève.

Je n'ai rien vu de plus riant,

et de plus mélancolique en même temps,

que ces perspectives où le chêne vert, le caroubier, le pin, l'olivier, le peuplier et le cyprès

marient les nuances variées en berceaux profonds,

véritables abîmes de verdure, 

où le torrent précipite sa course

sous des buissons d'une richesse somptueuse et d'une grâce inimitable ..."

                                                                                                                  Un hiver à Majorque

                                                                                                                               George Sand

 

A Majorque, sur les pas de George Sand et de Chopin, ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 23 Mars 2020

Le 23 mars 1902 ...

naissait à Sainte-Montaine dans le Cher,

Camille Maurice Grangier, mon grand-père maternel.

Son père Désiré Augustin Grangier né à Aubigny le 5 décembre 1865,

(fils de Marguerite Scolastique Grangier),

avait épousé en premières noces le 12 novembre 1890 Marie Adèle Gauthier 

dont il eut 3 enfants :

Auguste Alexandre Grangier né en 1891,

Marie-Thérèse Grangier née le 9 août 1892 et décédée en 1982

(ses deux filles Marinette et Elisabeth surnommée Guite restèrent proches de ma mère),

 

Le 23 mars 1902 ...

et Léontine Marie Gabrielle (1894-1895).

Hélas, Marie Adèle décéda en avril 1898.

Le 4 juin 1899, mon arrière grand-père Désiré Augustin convola en secondes noces 

avec Louise Pauline Julie Savine Gaboret (1863-1936), veuve de Jules Doucet,

mère elle aussi de trois enfants :

Jules Doucet, Claire et Marguerite.

De cette nouvelle union naquirent 

Ernest Louis Marcel (1900-1967),

mon grand-père Camille décédé en juin 1972

et Marie Reine.

En 1927, mon grand-père épousait mémé Fernande ;

ils s'installèrent à Vouzeron, notamment au Grandmont,

à l'orée de la forêt,

un lieu fabuleux pour de superbes vacances autant pour les grands que les petits ...

une cour immense, un grand jardin,

des poules, des lapins ,...

un endroit très probablement idéalisé par mes yeux d'enfant !

 

Le 23 mars 1902 ...
Le 23 mars 1902 ...
Le 23 mars 1902 ...
Le 23 mars 1902 ...
Le 23 mars 1902 ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 22 Mars 2020

 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...

autour d'Emile Melin, alors cuisinier à l'hospice- maison de retraite,

pour apporter aux résidentes et résidents,

sorties et moments de détente.

Des kermesses,

organisées au profit de l'association, notamment dans le parc du Château russe,

permettaient ainsi de dégager un petit budget ...

Une journée en Brenne,

étangs (La Gabrière, la Mer Rouge, ...)

repas au restaurant, moment de partages, de souvenirs et aussi de chansons, 

abbaye de Fontgombault, 

 

 

 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...

ou en Creuse,

Gargilesse,

balade sur le lac d'Eguzon,

sans oublier le repas au restaurant, moment le plus important de la journée !

 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...
 Souvenirs, souvenirs : quand quelques Lignièrois se mobilisaient, voici une quarantaine d'années, ...

Même si actuellement il est difficile d'organiser de telles sorties, 

les bénévoles sont toujours là pour proposer des activités

et surtout partager des moments conviviaux avec les personnes âgées de l'EHPAD.

Les temps changent,

le lien et l'investissement restent.

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 21 Mars 2020

Nos visiteurs du jour ...

Leurs chants et gazouillis

rompent le silence de nos jardins et terrasses

tandis que leurs va-et-vient réguliers vers les mangeoires

donnent une impression de vie en cette période morose et singulière.

 

 

Nos visiteurs du jour ...
Nos visiteurs du jour ...
Nos visiteurs du jour ...
Nos visiteurs du jour ...
Nos visiteurs du jour ...

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 20 Mars 2020

Il est revenu ...

 avec son lot de couleurs, de fraîcheur, de promesse de jours meilleurs,

bravant le confinement, la morosité, l'incertitude et l'inquiétude ...

Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...
Il est revenu ...

alors,

"Chante Printemps,

L'oiseau batifole,

L'herbe folle sourit,

La fleur endormie

S'étire gaiement,

Chante Printemps."

Anne-Marie Chapouton

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 25 Février 2020

C'était au temps où ...

les élèves lignièrois de la maternelle au collège fêtaient ensemble Carnaval  ...

C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...
C'était au temps où ...

Un long cortège coloré menant bonhomme Carnaval

au Champ de foire pour ses derniers moments ... 

des animations dans la ville ...

un repas rassemblant enfants, parents et enseignants ...

un après-midi festif dans la joie et la bonne humeur ...

sans oublier la soirée dansante menée, à cette époque,

par le jeune musicien Jérôme Gauthier ...

C'était au temps où ...

C'était, … c'était … voilà bien une trentaine d'années !!!

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 7 Janvier 2020

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Départ dès cinq heures du matin pour notre dernière journée découverte ...

et pas la moindre ;

des kilomètres et des kilomètres de désert,

(près de trois cents !)

pour arriver à Abou Simbel, non loin de la frontière soudanaise.

Deux temples,

symboles du sauvetage des monuments de Nubie

durant la construction du grand barrage d'Assouan,

qui, sans ce travail difficile et exceptionnel de déplacement,

auraient disparu dans les eaux du lac Nasser.

C'est sous l'égide de l'UNESCO qu'une équipe internationale travailla

à remonter les grand et petit temples, préalablement découpés en blocs,

prenant soin de les adosser à une colline artificielle afin de reproduire son cadre d'origine,

tout en gardant l'orientation initiale.

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Comme à l'habitude, avant de partir à la découverte du site ,

Hamada nous délivre quelques bases historiques

permettant de mieux comprendre et, de ce fait, mieux apprécier ces deux magnifiques temples

érigés en l'honneur de Ramsès II et de son épouse Néfertari.

Six statues colossales du Pharaon et de son épouse ornent

 la façade du petit temple voué au culte de la reine, représentée sous les traits d'Hator ;

salle hypostyle et vestibule mènent au sanctuaire décoré de diverses scènes,

scènes d'offrandes, ...

 

 

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Impressionnant par ses dimensions,

le grand temple, ou temple d'Amon, incarne la puissance de Ramsès II, le "pharaon bâtisseur".

Quatre statues d'une vingtaine de mètres de haut,

coiffées du némès et dotées de la barbe postiche,

représentant le pharaon en position assise,

encadrent l'étroite porte d'entrée surmontée

de Ramsès à la tête de faucon coiffée du disque solaire de Rê.

Tout comme son épouse, Ramsès II est déifié.

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

A l'intérieur, de superbes bas-reliefs représentant les conquêtes militaires du pharaon

sont restés en bon état de conservation.

Orienté vers l'est,

deux fois par an, aux équinoxes,

les rayons du soleil levant entrant par l'étroite porte d'entrée

viennent éclairer les statues du fond du sanctuaire.

(L'orientation initiale a été pratiquement respectée,

le décalage n'étant que d'une jour.)

 

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Une photo de la "famille royale", comme aime à nous appeler Hamada,

un dernier regard sur les temples et le lac Nasser,

et en route pour Assouan ...

 

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Un déjeuner un peu tardif,

une petite sieste ...

avant de préparer les valises ...

le moment du départ approche !

Toutefois la journée n'est pas terminée ...

le temple de Philae nous attend en soirée.

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

A quelques kilomètres au sud d'Assouan,

le temple de Philae,

(édifié au IVème siècle avant J-C et terminé par les Romains),

déplacé sur l'île d'Agilka pour éviter les eaux du barrage,

est l'un des plus grands monuments de Basse-Nubie

et surtout l'un des sanctuaires majeurs du culte de la déesse Isis.

En effet, la légende raconte qu'Isis se réfugia sur l'île de Philae

pour y pleurer Osiris, son frère et époux, assassiné par Seth.

 

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Arrivés en bateau à la nuit tombée,

c'est un temple en habit de lumière que nous découvrons ...

alors, emportés par l'histoire d'Isis et des monuments,

(en français de surcroît !),

ainsi que par les jeux de lumière,

nous déambulons d'un lieu à l'autre,

entre quiétude et magie ...

une superbe mise en valeur du site !

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux
6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Fini le spectacle son et lumière,

finie notre croisière sur le Nil,

finie cette immersion dans l'Egypte antique et ... actuelle,

il nous faut songer à quitter cette région pleine d'attraits ;

nous ne garderons de ce séjour que des points positifs :

Hamada, un guide, à notre écoute, sachant faire partager l'amour pour son pays,

des Egyptiens souriants,

des paysages riches en couleurs,

des monuments majestueux,

un fleuve lumineux, ...

  des  visites superbes,

de belles rencontres, ...

et

d'excellents souvenirs !

6 - Abou Simbel et Philae ... sauvés des eaux

Voir les commentaires

Rédigé par ghimi

Repost0

Publié le 1 Janvier 2020

Rédigé par ghimi

Repost0