Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de ghimi

Le blog de ghimi

Petits évènements de la vie de tous les jours, patrimoine, randonnées, voyages, loisirs, famille, ...

17 Novembre 2017

Vacances automnales en Berry

Vacances automnales en Berry

Quelques jours de vacances en Berry,

rien de mieux pour recharger les batteries de deux jeunes citadins ...

Se balader autour du lac de Virlay dans les couleurs chatoyantes de l'automne,

Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

flâner dans les allées du marché de Saint-Août

parmi les chrysanthèmes éclatants,

les poules, canards, oies, dindes, pintades, lapins, ... et cochons d'Inde,

en regardant d'un peu plus près, pour nos jeunes morangissois, 

les divers étals et notamment celui du charcutier !

Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

faire un petit coucou à Nationale,

Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

fêter Halloween, (31 octobre oblige !) :

décoration de citrouille, atelier au Pôle du cheval et de l'âne ...

sans oublier dégustation de soupe au potiron !

Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

rendre visite à mémé Alice,

Vacances automnales en Berry

visiter le muséum d'histoire naturelle de Bourges,

et ses différents secteurs :

"A chacun sa place" et ses animaux naturalisés de tous nos continents,

"l'univers du vivant" , classification, nutrition, locomotion, ...,

"la planète chauve-souris", diversités, vol, ...,

"Cosmos destination Berry", remonter le temps mais aussi se projeter dans l'avenir lointain,

et le" musée de l'homme" , (d'où venons-nous ?, qui sommes-nous ?, ...),

 un après-midi intéressant où chacun peut y trouver son compte ...

Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

jouer au "maître pâtissier" en préparant une tarte aux pommes avec papy,

tarte que soi-disant l'on n'aime pas mais dont on se régalera ...

Vacances automnales en Berry

et terminer la semaine en apothéose par un après-midi pêche à l'étang (et quelle pêche !)

tandis que la gent féminine se repose ou fait du lèche-vitrine !!!

Planning suivi, 

semaine réussie,

vacances finies ...

 

Vacances automnales en BerryVacances automnales en Berry
Vacances automnales en Berry

A quand les prochaines vacances ???

Publié par ghimi à 18:05pm - Voir le commentaire ()

15 Novembre 2017

Souvenirs, souvenirs ...

Souvenirs, souvenirs ...

Partager un bon repas en le truffant de souvenirs d'enfants souvent drôles,

d'anecdotes parfois cocasses,

d'échanges divers évoqués par de nombreuses photos datant de plus de 50 ans, ...

un moment de souvenirs ravivés, plaisants et la plupart du temps joyeux !

 

 

 

Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...
Souvenirs, souvenirs ...

Un moment bien sympathique à renouveler ...

sans oublier les lectures régulières des "Mangeurs de grenouilles"

et particulièrement celle du numéro 13 venant de paraître !

Merci à nos deux historiens locaux,

Francis et Romain,

qui nous plongent régulièrement dans la petite histoire lignièroise.

 

Souvenirs, souvenirs ...

Publié par ghimi à 16:51pm - Voir le commentaire ()

14 Novembre 2017

Les dames du jeudi au pays de la poterie

Les dames du jeudi au pays de la poterie

Un peu tardive la sortie annuelle des "dames du jeudi" ...

(mais tout arrive à qui sait attendre !)

surtout lorsque c'est pour découvrir et redécouvrir La Borne et ses poteries.

Première étape du circuit du jour concocté par dame Geneviève,

l'hôtel Lallemant à Bourges qui accueille actuellement l'exposition

"Magiciens de la terre et du feu".

 

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

Cet hôtel particulier de la fin du XVème siècle comprend deux cours,

l'une haute, (superbe), l'autre basse, reliées par un passage voûté.

Acheté au XIXème par la ville de Bourges,

il devient musée au milieu du XXème siècle.

 

 

 

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

Le grès du Haut Berry, notamment de la Borne, du XVIII ème au XXème siècle,

mis en lumière, "avec cette exposition mettant en vedette

les créations de deux artistes méconnus du grand public.

Traditionnellement,

le travail du grès concernait exclusivement la fabrication de pièces utilitaires

qui répondaient aux besoins de la vie quotidienne et rurale.

 Jacques Sébastien Talbot (1769-1841), avant-gardiste, utilise le grès à des fins artistiques.

Le siècle des Lumières marque l’âge d’or de la céramique,

Talbot est le premier à en faire un art .

Sa fille, Jeanne Brulé dite « Marie Talbot » suit le même courant que son père.

En détournant des objets du quotidien, ils les transforment en œuvres imaginaires. "

 

 

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

Des pièces toutes plus belles les unes que les autres !

Une pause repas à la crêperie des remparts et en route pour La Borne ...

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

pour une visite de l'exposition de Johan Creten,

"Miroir Parlant",

installée dans le Centre de Céramique Contemporaine,

grand bâtiment lumineux, moderne et bien conçu.

Je me suis beaucoup projeté dans cet endroit empli de calme, de solitude et de concentration, habité par ces artistes, maîtres de leur métier et de leur art."

Johan Creten

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

Des productions contemporaines, parfois surprenantes voire déroutantes,

côtoient des oeuvres anciennes ...

La Borne est devenue, avec le temps,

un village accueillant de nombreux potiers et céramistes

 partageant savoirs, techniques et expériences.

 

 

A deux pas de là,

le musée de la poterie, installé dans une ancienne chapelle au coeur du village,

offre, cette année, un nouveau regard sur ses collections :

tonneaux de conscrits,

pièces religieuses,

femmes fontaines de Marie Talbot,

 saloirs, briques, 

épis de faîtage, ...

de très belles pièces des XVIIIème, XIXème et XXème.

 

 

Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie
Les dames du jeudi au pays de la poterie

Une journée automnale ensoleillée,

de belles visites,

le plaisir d'être ensemble,

le top !

Publié par ghimi à 22:10pm - Voir le commentaire ()

27 Octobre 2017

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

Arrivés sur le parking de l'abbaye quelques minutes juste après l'heure d'ouverture,

quel n'est pas notre étonnement de voir autant de véhicules déjà stationnés !

Après "enquête" nous constatons que nous nous trouvons

le week-end "exposition orchidées" ...

Alors mêlons les plaisirs :

découverte de l'abbaye et régal des yeux devant la multitude d'orchidées exposées.

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

Fondée en 1093 et affiliée à l'ordre de Cîteaux en 1145,

l'abbaye de Fontfroide est abandonnée durant la Révolution.

En 1858 une nouvelle communauté s'y installe pour s'exiler en Espagne en 1901.

En 1908, la famille Fayet l'achète et y entreprend de gros travaux de restauration ;

 actuellement, leurs descendants entretiennent toujours ce lieu avec autant de passion.

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

La cour d'honneur aménagée entre le XVIème et le XVIIIème,

 

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

le réfectoire des frères convers construit à la fin du XIIème siècle

pouvait accueillir jusqu'à 250 frères ;

(Monsieur Fayet y installa une cheminée Renaissance au début du XXème.)

plus de frères, ce vendredi, mais de nombreux exposants

proposant des orchidées toutes plus belles les unes que les autres ...

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

la cour de travail qui, au Moyen Age, abritait les ateliers, (forge, menuiserie, boulangerie, ...)

centrés autour du puits, véritable citerne où coule une eau très froide,

(d'où le nom du lieu),

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

le cloître, coeur de la vie monastique,

remanié et surélevé au XIIIème siècle,

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

l'abbatiale au style simple et épuré ;

les vitraux actuels ont été réalisés  vers 1920 par un ami de Gustave Fayet.

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

le grand escalier (XVIIIème),

 le dortoir des frères convers

et ses vitraux réalisés avec des fragments d'anciens vitraux

provenant d'églises bombardées durant la première guerre mondiale.

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

les jardins,

roseraie, réhabilitée en 1990

et terrasses sur la colline organisées en différents types  de clos

livrant de superbes vues sur l'ensemble des bâtiments,

 

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide
Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

une belle visite qui ne peut se terminer sans un arrêt au caveau ;

en effet, lors de l'achat de l'abbaye, au début du XXème siècle,

les propriétaires ont poursuivi le travail de la vigne

en perpétuant un savoir-faire de 900 ans.

 

Le temps passe ... il est temps de reprendre la route ...

Corinne et Gabriel nous attendent ...

et nous, nous sommes pressés de les revoir !

Retrouvailles, bavardages,

visite de la chocolaterie Criollo ... participation, dégustation ...

et achats bien sûr !!!

Sur le chemin du retour, l'abbaye de Fontfroide

Le voyage s'achève ...

le soleil nous quitte ...

retrouvons notre chez nous,

la tête pleine de souvenirs et en rêvant déjà d'un prochain départ !

Publié par ghimi à 18:30pm - Voir le commentaire ()

17 Octobre 2017

Port Vendres, Collioure

Port Vendres, Collioure

Mais oui, mais oui, la cure est finie ...

Un petit crochet par La Jonquera pour quelques provisions

et en route pour le bord de mer ...

avec, pour première étape,

l'aire de Port Vendres (10 €/ 24 heures avec services),

aire ombragée et bien située.

Fréquenté dès l'Antiquité,

Port-Vendres, ("port de Vénus"), de part sa situation stratégique,

fait l’objet de beaucoup d’attention de la part des bâtisseurs militaires.

Port militaire sous Louis XIV,

Vauban y oeuvra particulièrement, (forts),

un second système de défense y vit le jour au XIXème (batteries, ...) ...

le fort Bear dominant la ville n'abrite-il pas encore des militaires.

 

 

 

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

Port-Vendres,

c'est aussi un port de pêche,

nous avons la chance d'arriver au moment du retour d'un chalutier,

 semblant fort attendu par la population ...

 

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

un port de plaisance, au coeur de la ville,

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

et un port de commerce doté d'infrastructures performantes.

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

Promenade sur les quais et dans la ville jusqu'à

l'Obélisque à la gloire de Louis XVI

et l'église (XIXème), sinistrée en 1944,

restaurée sur plusieurs années notamment en ce qui concerne les vitraux,

 

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

avec un arrêt aux " Poissons fumés de Port-Vendres" (fumage artisanal),

installés dans les anciens chais du vin d'Algérie.

Pas mauvaises les petites sardines fumées !!!

Port Vendres, Collioure

Une nuit tranquille et en route pour Collioure,

son aire pour camping-cars située en haut de la colline,

privée de navette dès le premier septembre ... un peu décevant

mais bien au calme puisque auprès du cimetière !

Les mois de juillet et août passés,

il serait bien de revoir le prix du stationnement ...

Belle vue en descendant vers la ville,

et arrivée au top pour prendre le petit train touristique nous conduisant sur les coteaux.

Agréable balade à travers les vignes sur un chemin étroit et escarpé :

 superbes panoramas sur Collioure et la côte Vermeille

et  arrêt au fort Saint Elme.

Une belle option découverte

accompagnée de commentaires fournis ponctués de quelques pointes d'humour !

 

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

Retour par Port-Vendres,

Port Vendres, Collioure

avant de déjeuner à deux pas du château.

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

Balade digestive à la découverte du village :

ruelles,

anciennes portes,

église,

chapelle Saint-Vincent,

plage, ...

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

et derniers regards vers la mer

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

avant de regagner la colline et les vignes ...

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

pour reprendre la route

vers l'étape France-Passion du domaine Gaussan-Koring à Buzinet

pour une nuit entre vignes et oliviers.

L'heure du retour approche ...

Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure
Port Vendres, Collioure

Publié par ghimi à 11:46am - Voir le commentaire ()

14 Octobre 2017

Excursion à Sète, cité maritime

 Excursion à Sète, cité maritime

Regarder, écouter, se laisser conduire ...

rien de plus agréable même si le réveil a sonné tôt ce dernier dimanche matin de cure !

Un chauffeur sympa, émaillant le voyage de commentaires intéressants,

qui, après une halte café sur l'autoroute, nous conduit tranquillement

jusqu'au quai d'embarquement de l'Aquarius

pour une promenade en mer,

 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime

petite croisière commentée, bien audible, agrémentée de quelques pointes d'humour

avec la découverte du port de pêche,

premier port de pêche de Méditerranée française

et sa criée, la première informatisée en Europe (1967)

(anchois, encornets, poulpes, ... et thon rouge également),

du port de commerce,

agro-alimentaire, fruits (bananes), bétail, ... mais aussi lignes régulières avec l'Afrique,

du mont Saint Clair, (183 mètres),

du cimetière marin où sont enterrés Paul Valéry, Jean Vilar, ...

le théâtre de la mer, ancien fort Saint-Pierre, ...

Par contre nous avons renoncé à la vision sous-marine,

peu de poissons et quelques oursins,

ce qui a fait le bonheur de nos voisins

puisque nous avons pris notre casquette de nounou pour toutou !

Une vue superbe de Sète sous un ciel radieux.

 

 

 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime

Pause repas sur les quais,

le temps de déguster quelques spécialités  à "La Calanque",

tielle (tourte de poulpe) et seiche à la sétoise,

avant de déambuler le long des quais

et d'admirer, entre autres, les barques des jouteurs.

 

 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime

La visite de s'arrête pas là,

et c'est en bus que nous partons vers le Mont Saint-Clair,

imposante colline, qui doit son nom au saint qui y était vénéré au Moyen Age,

et qui, du belvédère, nous donne une vue imprenable sur la ville, la mer et l'étang de Thau.

Toute proche la chapelle Notre-Dame de la Salette datant du XIXème siècle,

 construite sur les ruines d'un fortin militaire,

possède des fresques réalisées en 1952

par le peintre Jacques Bringuier.

.

 

 

 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime

Une dernière visite nous reste à faire ...

direction le cimetière du Py (cimetière des pauvres) pour un petit bonjour à Georges ...

 Excursion à Sète, cité maritime
 Excursion à Sète, cité maritime

Une bien belle journée

avec un dernier arrêt sur le chemin du retour :

la cave de Frontignan ...

avec dégustation de ... Muscat !

Que demander de mieux ???

 Excursion à Sète, cité maritime

Publié par ghimi à 09:02am - Voir le commentaire ()

11 Octobre 2017

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Toute proche d'Amélie,

Arles-sur-Tech,

ancienne ville minière située sur un méandre du Tech,

semble bien calme mais reste intéressante quant à son patrimoine.

Un petit tour de ville s'impose ...

rues, places, lavoir,

église Saint-Sauveur,

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

villa des Indis (1901-1902),

résidence secondaire d'un ancien propriétaire des mines de Batère,

devenue hôtel de ville en 1936,

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

bords du Tech,

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Mais Arles-sur-Tech, c'est avant tout

son abbaye Sainte Marie,

une des plus anciennes abbayes fondées en Catalogne

qui connut un essor particulier au Moyen Age

avec la protection de la famille comtale du Roussillon puis des rois d'Aragon.

Au départ des moines, au moment de la Révolution,

l'abbatiale devint l'église paroissiale de la ville.

(Une particularité pour y accéder :

passer par l'office de tourisme installé dans le Palau, ancienne maison de maître.)

 

 

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Le cloître actuel (1261-1303) assez simple

avec la Creu del Grà ("Croix du grain") en son centre,

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

l'église,

ses chapelles, celles des saints Abdon et Sennen encore très vénérés à Arles,

Saint Benoît, Saint Antoine,  ...

la Rodella, disque fait d'un long cordon de cire d'abeilles, offert chaque 30 juillet,

les armoires à reliques, creusées dans les piliers, ayant conservé leur décor peint,

les orgues (XVIIIème),

les fresques de la chapelle Saint Michel (XIIème)

le portail (XIème)

et la façade romane difficile à contempler en son entier (manque de recul)

ainsi que les deux tours de défense.

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Mais le plus spectaculaire reste bien la "Sainte Tombe",

sarcophage du VIème siècle qui aurait protégé, il y a mille ans, les reliques des deux saints :

en effet dès 1591, un manuscrit atteste la présence d'eau dans le sarcophage,

pourtant isolé du sol.

Depuis l'eau se renouvelle sans cesse.

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Poursuivant notre balade dans la ville,

le Moulin des arts et de l'artisanat nous interpelle ;

cette ancienne usine de tissages d’Arles,

fermée en 1989 et acquise par la municipalité en 2012, est maintenant dédiée aux métiers d’art.

Les  bâtiments ont été transformés en ateliers de céramique, de vitrail, de coutellerie, ...

Dans la salle des machines,

les vieux métiers à tisser sont toujours là, comme prêts à reprendre du service

tandis qu'un film nous raconte l'histoire de ce site.

 

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine
Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Le temps nous manque pour découvrir le "Carreau de la mine" ...

L'année prochaine peut-être ...

Arles-sur-Tech et son abbaye bénédictine

Publié par ghimi à 09:07am - Voir le commentaire ()

9 Octobre 2017

Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Ce petit village médiéval adossé à la montagne

s'admire autant de l'extérieur que de l'intérieur.

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Devenu hameau d'Amélie-les-Bains en 1942,

Palalda a une origine antique.

Au cours des siècles,

Romains, Wisigoths et Sarrasins s'y sont installés

mais ce village ne naît officiellement qu'en 833

lorsque Charlemagne découpe le Roussillon en comté.

Une tour du XIIIème témoigne de la présence d'un château

dont l'église devint, au XVIIème, église paroissiale.

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Celle-ci, bien que située au centre du village, est englobée

par les maisons qui y sont accolées.

Dédiée à Saint Martin,

elle possède de très beaux retables ainsi qu'une porte aux remarquables pentures.

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Flâner dans les ruelles pentues et fleuries,

dominer le Tech et Amélie des diverses terrasses aménagées,

 

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

et, profitant des journées du patrimoine,

  visiter la chapelle du Rosaire (début XVIIème)

qui possède un joli retable datant de 1673,

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

sans oublier un détour par le musée de la Poste :

histoire de la Poste et des Télécommunications en France, mais aussi en Catalogne nord,

reconstitution d'un bureau de poste de la fin du XIXème siècle, ...

  un espace " arts et traditions populaires " présentent de nombreux objets anciens,

des métiers disparus

et des objets insolites utilisés jadis en Pays Catalan,

passer devant le lavoir,

revenir par Amélie,

tout en remarquant un panneau comme on aimerait en voir fleurir dans la ville ...

Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

que demander de plus que cette agréable balade par un après-midi ensoleillé de fin d'été ...

Magnifique, ce petit village de Palalda ...Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...Magnifique, ce petit village de Palalda ...
Magnifique, ce petit village de Palalda ...

Publié par ghimi à 21:04pm - Voir le commentaire ()

3 Octobre 2017

Balade au coeur du vieux Céret

Balade au coeur du vieux Céret

Un dimanche à Céret ?

Rien de plus facile avec les bus à un euro ...

Descendus au rond-point du toréador, suivant les conseils de l'hôtesse de l'OT,

nous trouvons sans difficulté le musée d'art moderne.

 

 

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Restauré et agrandi en 1993,

ce musée est le principal musée d'art des Pyrénées-Orientales

avec une collection qui témoigne des séjours à Céret

de grands artistes du XXème siècle,

Picasso, Braque,  Soutine, Chagall,  Matisse, ...

il présente aussi des mouvements picturaux du sud de la France 

et expose de grands artistes catalans,

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

et tout spécialement cette année une exposition Salvador Dali,

montrant une facette bien particulière de l'artiste.

"Dalí s’est en effet intéressé à toutes les disciplines scientifiques,

de l’astrophysique à la théorie de la relativité,

de la psychanalyse à la génétique,

jusqu’aux théories contemporaines et très complexes des catastrophes ou des cordes."

Une superbe expo complétée d'un film passionnant voire délirant !!!

 

 

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Flânerie dans les ruelles étroites et sous les platanes,

découverte des différents monuments de la vieille ville :

la fontaine des Neuf Jets,

l’église (baroque) Saint-Pierre,

les anciennes portes (d'Espagne et de France),

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

avant un repas dans l'insouciance et la désinvolture ...

l'ambiance Dali n'aurait-elle pas déteint ...

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Après la peinture, ... la musique

avec la visite du musée des instruments,

(installé dans l'ancien hôpital Saint-Pierre),

" un voyage au coeur des musiques et des cultures du monde"...

une collection immense et variée d'instruments parfois insolites,

fort bien mise en valeur,

un personnel accueillant,

un véritable bijou. 

 

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Une visite à la clinique du Vallespir pour un p'tit coucou à Geo

qui a eu le malheur de se fracturer le fémur

avant un détour jusqu'au pont du diable,

pont à arche unique du XIVème,

 qui aurait été construit avec l'aide du Diable ...

en échange de l’âme du premier être qui traverserait le pont.

On y fit traverser un chat noir ...

le Diable avait été piégé !

Une scène du film Le Bossu d'André Hunebelle y a été tournée.

 

 
Balade au coeur du vieux CéretBalade au coeur du vieux CéretBalade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Retour mouvementé sur Amélie ...

monter dans un bus en bavardant peut jouer des mauvais tours et allonger le parcours !!!

 

Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret
Balade au coeur du vieux Céret

Publié par ghimi à 15:49pm - Voir le commentaire ()

27 Septembre 2017

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Une belle journée de début d'automne,

une navette à disposition :

rien de mieux pour une découverte de ce site pyrénéen.

Situées dans la Vallée du Vallespir,

à quelques kilomètres d'Arles-sur-Tech,

les Gorges de la Fou, de plus de 1700 mètres de long,

ont été aménagées sur une longueur d'un kilomètre 500.

Ce petit canyon est extrêmement étroit,

moins d'un mètre par endroit,

et la différence de niveau entre l'entrée et la sortie

donne une pente générale de l'ordre de 9%.

Casques sur la tête, (il les faut bien vu les cailloux qui se décrochent !)

nous voilà, avec le copain Jean-Paul, prêts pour la montée.

 

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Lieu de légendes,

n'allons-nous pas croiser quelques sorcières, génies

ou même descendants de Trabucayres (détrousseurs de diligences)

qui s'y cachaient pour échapper aux soldats !!!

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Ces gorges recèlent également une flore variée,

abritant encore quelques espèces disparues de notre pays.

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable
Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Belle balade entre des falaises abruptes,

couleurs magnifiques, fraîcheur, sérénité, ...

une visite à conseiller sur un trajet fort bien sécurisé.

.

Les Gorges de la Fou : un merveille naturelle remarquable

Publié par ghimi à 15:20pm - Voir le commentaire ()