8 - A la découverte de l'Alentejo

Publié le 15 Juin 2012

 

Soleil et chaleur semblent s'être définitivement installés,

aussi partons nous assez tôt pour profiter d'un peu de fraîcheur ...

direction la découverte de Castello de Vide,

 

DSC06009

 

DSC06011  DSC06015

 

superbe village surplombant une campagne luxuriante.

 

DSC06032

 

DSC06040

  

De la ville basse et sa place D. Pedro V,

 

DSC06016

 

entourée de superbes édifices des XVIIème et XVIIIème,

nous n'hésitons pas à nous perdre

dans les ruelles médiévales abondamment fleuries de la ville haute : 

 

DSC06019   DSC06017

  DSC06020

 

DSC06022

 

    DSC06041

 

le château dont il ne subsiste guère que le donjon,

 

DSC06055 

DSC06024   DSC06025

 

DSC06026

 

l'église du XVIIème da Nossa Senhora da Alegria,

 

DSC06030

 

la judiara et  sa vieille synagogue abritant maintenant un musée,

 

DSC06035

  DSC06044

(cet ancien quartier juif s'est développé à la fin du XVème après l'expulsion des juifs d'Espagne),

 

 DSC06029  DSC06027

 

   et en redescendant,

 

DSC06039   DSC06037

 

 la Fonte da Vila doublée d'un lavoir,

 

DSC06058 

fontaine en marbre poli du XVIème ;

de cette source tout comme d'autres fontaines de la ville jaillit une eau aux vertus curatives

qui fait la renommée de Castel de Vide.

 

 Ombre rare et chaleur intense  

nous incitent à déjeuner au frais dans un restaurant de Portagem ...

(avec digestif aux cerises (guigna) offert par le propriétaire).

Nous sommes tout près du village de Marvão, perché à 900 mètres d'altitude,

un des sites les plus séduisants du pays, (paraît-il),

 DSC06063

mais il faut se rendre à l'évidence, il fait bien trop chaud pour entreprendre cette visite,

( nous reviendrons ...)

et nous préférons prendre un peu de repos à l'ombre de grands arbres

avant de faire quelques provisions à Portalègre.

Plantations de chênes-liège,

cigognes,

troupeaux de vaches et de taureaux de combat

jalonnent la route qui nous conduit au petit village de Prazeres,

 

DSC06071

 

DSC06073

 

village typique de l'Alentejo,

 

DSC06066

 

DSC06083

 

où nous nous installons pour la nuit entre le cimetière et une cabane de berger.

 

Un petit tour dans la rue pour admirer les petites maisons blanchies

 

DSC06074

   

DSC06069

 

DSC06075

 

DSC06080 

DSC06082

 

aux portes et fenêtres cernées de couleurs vives

et aux cheminées bien particulières.

  DSC06076

    DSC06079

 

Un matin d'été dès le réveil,

une journée qui s'annonce chaude,

des prairies riches et fleuries,

un grand-père installé dans sa charrette tirée par une mule, ...

un vrai bonheur cette matinée !

 

DSC06103

 

Le petit village de Santo Aleixo,

 

DSC06099

 

son église, son café, sa petite épicerie,

 

 DSC06107

 

 son marchand ambulant de vêtements,

(le "Dégroslard" du coin) 

 

et Borba,

 

DSC06122

 

DSC06118

 

petite ville aux façades de maisons en marbre, d'une étonnante simplicité, 

 

DSC06115

 

DSC06136

 

entourée de ses carrières.

 

DSC06130

 DSC06129

 

Et des vignes, des vignes, des vignes,...

Borba est aussi un grand nom de vins "maduros" de l'Alentejo.

 

Estremoz,

(travaux et déviations ...3 fois le tour avant de trouver un emplacement pour stationner correctement),

déjeuner au restaurant O Julião,

 

DSC06140

 

promenade dans cette ville, elle aussi, de marbre,

et visite forte intéressante du musée rural ;

le thermomètre affiche 34 °C et nous longeons les murs.

 

DSC06144

 (Les chapeaux sont à l'honneur !)

 

Objets traditionnels en bois, en liège, en corne,

 

DSC06176

 

DSC06152 

DSC06157

 

photos de la vie rurale en Alentejo,

 

DSC06147 

DSC06146 

expositions temporaires comme celle des jarres décorées,

 

DSC06170   DSC06169

 

DSC06156

 

figurines traditionnelles du XIXème,

poteries, ...

Un moment agréable d'échanges avec le guide parlant un peu français ...

 

Le climat de l'Alentejo est réputé glacial et venté l'hiver ,

torride et poussiéreux l'été ...

pour ce qui est de l'été nous n'en doutons pas étant donné les températures de la mi-mai ! ... 

et c'est avec une chaleur étouffante que nous nous installons au camping d'Evora.

 

 

 

Rédigé par ghimi

Publié dans #Portugal

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nogueira José 21/06/2012 09:27


Je decouvre des endroits du Portugal que je connaissais pas sur votre magnifique blog et ,même si J'arrive de vacances du Portugal,ça donne envie de retournêr.