"La Rabouilleuse maintient la tradition des Brandons".

Publié le 6 Mars 2012

 

"Le dimanche des Brandons arrive, comme on le sait, au premier dimanche de Carême."

D'origine païenne et célébrée jusque dans les années 1950,

cette fête traditionnelle suivant de près carnaval et qui  marque la fin du "vieil hiver" ,

 revit avec La Rabouilleuse (Issoudun).

 

DSC02865

 

"Les Feux des Brandons issoldunois étaient de grands bûchers élevés autour d'un mât central constitué par un entassement de matières très combustibles (paille, sarments de vigne, petit bois, mauvaises herbes, etc ...)

au-dessus duquel les jeunes gens secouaient, "brandouillaient", des perches enrobées à leur extrémité d'une poupée de paille simple ou en forme de croix.

Le mât central portait souvent à son extrémité un mannequin, bouhomme carnaval,

qui devait, bien sûr, brûler avec l'ensemble."

 

C'est ainsi que le dimanche 26 février, les "Rabouilleux, avaient ouvert leur porte pour un après-midi de fête

avant le défilé et le feu de brandons.

 

Dégustation de beignets, pets de nonne, crêpes et jus de pommes,

 

DSC02844

 

fabrication de brandons,

 

DSC02856

 

 

DSC02853

 

DSC02861

 

musique et danse traditionnelles,

 

DSC02850

 

ateliers radillats et petits instruments de musique  pour les enfants, 

 

 

cuisson du pain et de pâtisseries dans le four à pain, ...

 

DSC02857

 

  Merci à eux d'avoir fait revivre cette tradition

 et

bon courage pour leur prochain projet :

la reconstitution d'une boulangerie à l'ancienne

pour abriter leur four à pain déjà en place.

Rédigé par ghimi

Publié dans #patrimoine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sylvie 07/03/2012 21:08


C'est bien que nos régions conservent ainsi le patrimoine, la culture et les traditions. Pourvu que nos générations futures en fassent autant ... 


Merci pour ton superbe article, j'aime forcément tout cela.


Ce doit être de bons moments.


Bonne soirée et vraiment merci pour ce partage.

Nous en Boischaut Sud 07/03/2012 16:07


Je vois que mon précédent commentaire n'est pas passé. Je voulais simplement remercier La Rabouilleuse de perpétuer une tradition qui n'est pas si éloignée et remercier Aux Marches du Plessis
d'en rendre compte, ce qui est un élément important de la perpétuation.

ghimi 07/03/2012 22:32


Il est certain qu'il faut absolument préserver et perpétuer tous ces moments traditionnels qui jalonnaient la vie de nos anciens : connaître son passé pour construire son futur. Merci aux
différents groupes d'arts et traditions populaires et paysans qui maintiennent ce patrimoine de nos régions.


un thiaulin rabouilleux 06/03/2012 21:10


Merci pour l'article et les photos